AccueilPratiqueLes terrains difficiles, c'est mon truc

Les terrains difficiles, c’est mon truc

La passion de la moto se transmet de père en fils chez nous et si un jour, j’ai un fils, lui aussi je l’initierai aux deux roues.

La moto et moi

Je suis monté sur une moto alors que je ne savais même pas faire du vélo, mon père avait mis des roulettes de chaque côté de la petite bécane et je tournais autour de la maison sous les yeux fiers de mon père.

Très vite, j’ai su ce que c’était l’équilibre et j’ai appris très vite à faire du vélo, nous avons donc enlever les roulettes.

A l’âge de 5 ans, je roulais comme un fou, je faisais des acrobaties sur ma moto, je montais debout sur la selle, bref je me faisais plaisir et mon père était fier de moi.

Les choses sérieuses ont commencé

J’ai participé à quelques courses avec des garçons de mon âge et je me classais toujours parmi les meilleurs, c’est sur, j’avais une facilité que d’autres n’avaient pas.

Plus c’est dur et plus j’aime

Les terrains difficiles c'est mon truc

Aujourd’hui je me classe dans les meilleurs de ma région, je fais toujours des compétitions et nous sommes une bande de copains avec qui on rigole bien.
La moto, c’est toute notre vie, on en parle sans arrêt et j’avoue qu’il n’y a pas de place pour une gonzesse dans mon quotidien au grand désespoir de mes parents.

J’aime les terrains difficiles, boueux, caillouteux, bref les difficultés ne me font pas peur bien au contraire, j’aime ça!

Je me suis déjà fais mal plusieurs fois mais rien ne m’arrête lorsqu’il s’agit de faire de la moto!

Nous proposons :   Siège auto face route: comment choisir un siège auto orienté face à la route